Quand le bio s’invite sous nos pneus çela donne des routes plus durables

Quand le bio s’invite sous nos pneus çela donne des routes plus durables

Les routes deviennent elles aussi bio

Une demande mondiale annuelle de plus de 200 millions de tonnes de bitume issues du pétrole raffiné et un prix qui ne cesse d’augmenter depuis plus de 7 ans. Il est temps d’agir.

Les chercheurs l’ont bien compris et s’activent dans leurs laboratoire pour proposer des alternatives durables issues de matières biologiques.

La découverte anglaise bio et green pour nos routes

7,7 millions de tonnes de déchets. C’est le volume de déchets organiques recyclés par la fabrication de bio-bitume mis au point en 2018 par l’équipe de l’Université d’Aston à Birmingham.

Ce bio-bitume consiste à l’utilisation de déchets  (aliments décomposés, du plastique ou encore du papier) après un procédé nommé pyrolyse. Cette technique permet l’obtention d’une alternative durable semblable au fluide visqueux utilisé pour la fabrication du bitume classique.

L’article complet pour tout savoir sur ce bio-bitume :

Yang Y, Zhang Y, Omairey E, Cai J, Gu F, Bridgwater AV, Intermediate pyrolysis of organic fraction of municipal solid waste and rheological study of the pyrolysis oil for potential use as bio-bitumen, Journal of Cleaner Production (2018), doi: 10.1016/j.jclepro.2018.03.205.

Les bio-routes, un sujet Green d’actu en Europe

La découverte bio des anglais n’est pas la seule. Cependant c’est notre favorite pour son approche foodwaste est plutôt intéressante à nos yeux.

Sustainable bio-asphalt from lignin – Université Wageningen (Netherland) : « The time-to-market is short: in Zeeland we only needed one and a half years for the total development from idea to realisation.”

Cours sur les perspectives d’innovation des routes – École des Ponts ParisTech (France)  : « Microalgae appared to be a potential alternative »

 

Fermer le menu